COLLECTIF GENERATION ELILI  /  BLOG

Information

This article was written on 21 juin 2012, and is filled under Pour un monde durable, Recherches thématiques, Travaux.

Current post is tagged

,

Ailleurs et vues d’ailleurs – Richard Goma

Ma démarche artistique pour ce travail intitulé « Ailleurs et vue d’ailleurs » consiste à fixer sur une pellicule deux univers, celui de
la flore et de la réalité urbaine grâce à la technique de superposition d’images. Ainsi, je lance un appel selon lequel l’urbanisation doit impérativement tenir compte des préoccupations environnementales : respect de la flore, entre autres. La flore permet de lutter contre les érosions ; protège contre les effets dévastateurs des gaz à effet de serre ; fournit l’oxygène, manquant cruellement dans nos villes urbanisées à outrance.

Ailleurs est l’expression d’une ville, en amont, mal aménagée nécessitant le reboisement que, en aval, je construis comme une vue d’ailleurs.

Richard Goma

2 commentaires

    This post currently has 2 responses.

  1. anne
    21 juin 2012

    Richard! Le travail de surimpression d’images n’est vraiment pas quelque chose de facile : même si deux images donnent toujours du sens l’une avec l’autre, il n’est vraiment pas évident de les faire cohabiter visuellement et de les mettre au service d’un propos. Je pense que tu as réussi les deux! Cela me fait biensur directement penser au cinéma et à la vidéo expérimentale! Tes images nous ramènent à la force et la nécessité de la nature qui est oubliée et bafouée dans l’urbanisation dont tu parles : déforestation, constructions précaires, peu d’aménagements du territoire qui causent inondations, glissements de terrains et bien d’autres problèmes. Merci de nous sensibiliser (de cette façon!) à ce sujet! Bravo!

  2. bia
    28 juin 2012

    Vos images sont bien pensées, elles insitent à la réflexion sur ces deux mondes qui s’opposent et qui parfois se confondent sur certains points. Bien pensées mais également belles !
    Elles donnent du rêves, mon regard se pose, il cherche, se questionne enfin pour imaginer, je vois des mondes suspendus, ceux qui appartiennent à mon imagination mais grâce à votre travail…
    Merci mingi !

Laisser un commentaire