Jean Euloge Samba

Le chemin de la pierre

Au sud de Brazzaville et sur tout le long de ses bord, le fleuve Congo regorge de nombres gisements de pierres destinées à la construction d’édifices et routes du pays. Deux sortes d’exploitation cohabitent sur ces sites : une industrielle : très mécanisée et une autre artisanale. Cette industrie se compose de près d’une vingtaine de compagnies italiennes, françaises… et beaucoup plus chinoises, surtout elles aujourd’hui, qui exploitent sans tenir compte de du système écologique.

Les artisans casseurs de pierres se forment en coopératives financées par des ONG et le gouvernement congolais.

Ma série de photographies nous montre un fait simple, mais très significatif. Ces illustrations nous offrent une sorte de témoignage imagé d’un monde dans une course effrénée vers le profit et le capital. Malheureusement la recherche de ceux-ci nous conduit dans une sorte mise en abîme et de destruction multidimensionnelle. Les concepts de sauvegarde de la nature et de la production sont dans une grande mutation effrayante. Elle nous montre la capacité infinie qu’a l’homme de détruire le système écologique planétaire dans un temps record, alors que des centaines, des milliers d’années l’ont nécessité pour sa création.

Nous avons voulu montrer comment la destruction est ci facile et vite que ne l’est la construction : L’homme détruit plus vite qu’il ne construit.

Biographie

Né à Brazzaville, Bodard commence à s'intéresser à la photographie grâce à un ami photographe. Celui-ci lui explique les bases telles que la mise au point, le tirage et le développement au laboratoire, l'utilisation des différentes pellicules etc… Toute cette culture photographique le passionne et il s'achète à l'âge de 17 ans son premier appareil, un Zénith 11.

Il rencontre par la suite le photographe Baudouin Mouanda (collectif Génération Elili), avec lequel il apprend la différence entre la photographie amateur et professionnelle. Il s'améliore en participant à plusieurs ateliers entre 2005 et 2007, et grâce aux différentes rencontres avec d'autres photographes.

Dans ses travaux photographiques, il revisite son enfance, jette un regard sur l'autonomisation des la femmes dans son pays.

Les autres projets de l'artiste