Richard Gomma

Aucun métier n'est l'apanage des hommes

« Aucun métier n’est l’apanage des hommes… »

C’est ainsi que Charlotte répond à nos regards et index interrogateurs. Charlotte est l’unique fille sur sept garçons qui pratiquent le métier de soudure à l’arc à l’Atelier « Chez père Mass », situé sur la Route Nationale n°1 à Brazzaville, au Congo. 

« Dans ma vie, j’aime relever les défis de genre » nous confie cette jeune fille célibataire, âgée de vingt ans qui a d’abord appris la peinture et la tôlerie, autres métiers d’hommes par excellence, au Congo. « Je pratique ce métier d’abord parce que c’est ma passion, ensuite pour être à l’abri du besoin et ainsi subvenir à mes nécessités vitales et à celles de mes parents. Attendre tout du mari est une faiblesse car la main qui donne, gouverne ; le mariage n’est pas un salaire. » Charlotte, qui n’a pu arriver jusqu’au Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) s’exprime pourtant dans un français presque parfait.

Dans l’atelier, un client nous confie sa satisfaction « Je la préfère aux hommes parce qu’elle est patiente et se soucie des détails dans son travail ».

Biographie

Photographe depuis 2003, il a participé à plusieurs ateliers photographiques à Brazzaville. Il fait partie du Collectif depuis le début et a exposé plusieurs fois au Congo, ainsi qu’en France.

La dernière en date fut celle de l’atelier inter culturel de recherche photographique sur le thème « comment structurer un réseau des photographes en Afrique centrale »

Il apprécie la force de la photo noir et blanc. Il fait actuellement un travail de recherche artistique sur les indépendances, les sacs en plastiques et autres.