Richard Gomma

La question d'eau, un paradoxe à Brazzaville

Brazzaville, capitale de la République du Congo située au cœur de l’Afrique, dans la zone la mieux arrosée au monde. Pourtant les populations de certains quartiers accusent le manque d’eau. Le cas des habitants du quartier de la Base, situé dans la commune de M’filou est un exemple des problèmes liés à la pénurie d’eau. Ils perdent de plus en plus l’espoir de voir l’eau couler du robinet. Cette dernière n’est pas pure car la pénurie d’eau accentue la rouille des tuyaux. Ils s’approvisionnent en eau de forage et parfois n’ayant pas d’autre choix, ils se livrent aux risques d’attraper des maladies en consommant des eaux de pluie. Le transport d’eau potable est une préoccupation quotidienne des brazzavillois et la distance parcourue est souvent bien longue. C’est en assainissant nos quartiers en eau et en la rendant accessible à tous que nous contribuerons aux enjeux d’un monde durable. Car l’eau est un besoin vital pour l’environnement et la survie du peuple.

Biographie

Photographe depuis 2003, il a participé à plusieurs ateliers photographiques à Brazzaville. Il fait partie du Collectif depuis le début et a exposé plusieurs fois au Congo, ainsi qu’en France.

La dernière en date fut celle de l’atelier inter culturel de recherche photographique sur le thème « comment structurer un réseau des photographes en Afrique centrale »

Il apprécie la force de la photo noir et blanc. Il fait actuellement un travail de recherche artistique sur les indépendances, les sacs en plastiques et autres.