Romaric Bakoua

Être enseignante et commerçante

Tout effort ou bien toute application pour faire quelque chose est un travail. La femme pour vivre, doit manger, se soigner, s’habiller, se protéger et protéger les siens. En effet le travail rend une série de services à la femme, il y a cependant un certain nombre de circonstances dans lesquelles la femme libre se sent comme prisonnière, compte tenu des exigences de la professions ou du métier à exercer.

Par exemple, Sidonie, cette femme enseignante est tous les jours devant les enfants à les éduquer et les orienter pour qu’ils puissent être utiles à la société comme elle. Malgré tout elle ne termine pas par-là, elle continue sa journée en exerçant un commerce dans sa boutique d’alimentation, cela est sa deuxième activité professionnelle de la journée. Elle ne fait que ça tous les jours, elle reçoit les clients, planifie les achats, fait les comptes…Enfin, le soir elle s’occupe de son foyer.

Cette femme a choisi d’exercer toutes ses activités pour soutenir financièrement ses enfants qui étudient à l’étranger ainsi que pour participer aux besoins familiaux et enfin pour avoir sa place au sein du foyer dans la résolution des problèmes

Biographie

Photographe congolais, Il est diplômé de l’Ecole Normale d’Instituteur (E.N.I.) et de l’Académie des beaux Arts de Brazzaville(A.B.A.B). Il exerce la photo depuis plusieurs années et ses multiples ateliers de formation dans l’art plastiques agies beaucoup dans ses créations artistiques et donnes un vrai sens d’expressions voulu .C’est ce qui fait de lui un photographe de son temps et ne montre aucune limite en liant son travail a toutes les effets artistiques. Il réalise des sujets sociaux et des thèmes un peu simpliste certes le temps de rêve ,une série ou l’on n’oserait presque penser que le photographe cesse volontairement de maitriser son appareil et nous entraine sans préavis dans ce que lui considère comme le rêve ,des travaux proche de la peinture dans son style ,visuellement conséquent ,mais un peu naïf dans les propos, d’où la question le rêve n’est il pas soluble dans les réalités du monde ? A l’issue de laquelle il a intégré le Collectif Génération Elili, au sein duquel il évolue jusqu’à ce jour.